Fautes de l'employeur suffisamment graves pour justifier une prise d'acte à ses torts

Fautes de l'employeur suffisamment graves pour justifier une prise d'acte à ses torts

Toutes les fautes de l’employeur ne justifient pas nécessairement une prise d’acte ou une demande de résiliation judiciaire du contrat de travail à ses torts. La rupture lui est imputable lorsque les faits sont suffisamment graves pour empêcher la poursuite du contrat de travail. 

M. Y. a été engagé par une société pour une durée de travail hebdomadaire portée à 38 heures 30 pour une rémunération mensuelle forfaitaire. Faisant valoir qu'il (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonnés ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.