Validité d'une mise en demeure malgré le non-respect du formalisme

Validité d'une mise en demeure malgré le non-respect du formalisme

L'absence de mentions prescrites sur la lettre de mise en demeure adressée au locataire commercial n'en affecte pas la validité dès lors que le destinataire est en mesure d'identifier l'émetteur du courrier.

Le titulaire d'un bail dérogatoire a reçu d'une société mandataire du bailleur une mise en demeure de libérer les lieux loués. Après avoir sommé le preneur de quitter les lieux, le bailleur l'a assigné en référé en expulsion et en paiement de (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonnés ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.